Vous êtes ici

Le portable, mais avec moins d’ondes !

Innovation

Actualité scientifique
Coque Ancilia pour iPhone 5S. © Dephasium
Coque Ancilia pour iPhone 5S. © Dephasium

Une équipe mixte de recherche publique et privée a mis au point à Nantes une coque pour téléphone qui détourne les ondes électromagnétiques.

Continuer à utiliser son portable, mais sans exposer son corps, et notamment son cerveau, aux ondes électromagnétiques ? C’est désormais possible. La société Dephasium, spécialisée dans la conception d’étuis pour téléphones portables, s’est associée avec une équipe nantaise de l’Institut d’Electronique et de Télécommunications de Rennes (IETR). Objectif du partenariat : développer une technologie “anti-radiation” pour les smartphones. Un projet initié par Joseph Saillard, professeur émérite de l’Université de Nantes, et Marc Brunet, ingénieur d’études en électronique à l’IETR. Le dispositif imaginé protège l’utilisateur de façon à ce que le rayonnement des ondes le “contourne” littéralement. Comme un bouclier infranchissable.
Joseph Saillard : “Prenez l’exemple des premières ampoules. Dans une pièce noire, elles éclairaient partout, y compris vers le plafond. Puis très vite, ont été mis au point des abat-jour pour concentrer les rayons lumineux vers la zone d’intérêt, par exemple une table à laquelle on peut s’asseoir pour lire. Ensuite, les spots ont été inventés pour aller encore plus loin dans la concentration des rayons, etc. Notre système fonctionne un peu de la même manière, nous redirigeons les ondes électromagnétiques.

Acier et cuivre

La coque conçue par les chercheurs ressemble à n’importe quelle autre coque ! Elle ne bloque pas la réception des ondes par le téléphone. Elle comprend un réflecteur constitué de matériaux comme de l’acier ou du cuivre, qui ne sont pas par nature transparents aux ondes électromagnétiques. Une fois le prototype mis en place, l’enjeu principal pour l’équipe a été de miniaturiser le dispositif de manière à le rendre invisible. Aujourd’hui, les brevets ont été déposés et la coque est commercialisée. L’initiative trouve évidemment un écho dans les préoccupations des consommateurs. “Pour certains citoyens, les ondes électromagnétiques sont considérées comme nocives, concède Joseph Saillard. Alors autant mettre en place des dispositifs qui les rassurent.

Wifi, antennes relais pour réseaux mobiles, radars divers, téléphones portables, etc. Nous sommes de plus en plus exposés aux ondes électromagnétiques. Une situation qui inquiète les pouvoirs publics, car les ondes sont potentiellement dangereuses. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un rapport en mai 2011 stipulant que l’usage des téléphones portables devait être considéré comme “peut-être cancérogène pour l’homme”. L’OMS parlant même dans ce rapport de “preuves qui continuent à s’accumuler”... Et pour cause, l’organisation conseille de limiter l’usage du portable pour les jeunes afin d’atténuer les risques liés à une exposition trop continue. La conception de cette coque anti-radiations vient s’inscrire dans ce contexte.

L.Salters

Ajouter un commentaire